蒲城| 林芝县| 万州| 辽阳市| 临漳| 永定| 广州| 色达| 赤水| 利辛| 普宁| 突泉| 保德| 伽师| 那曲| 宁明| 屏边| 南城| 晴隆| 屏边| 萝北| 李沧| 海盐| 如皋| 康乐| 大新| 盐津| 玛曲| 新洲| 马鞍山| 曲松| 东阳| 琼结| 鄂温克族自治旗| 炉霍| 西乡| 东辽| 碌曲| 太原| 涿鹿| 旺苍| 泽普| 崇州| 广东| 江油| 景谷| 芦山| 罗城| 辽源| 喀什| 惠东| 都昌| 达坂城| 莱阳| 连山| 淮阴| 珠穆朗玛峰| 辉南| 鹰潭| 汕头| 贡山| 张掖| 炉霍| 大龙山镇| 阿拉尔| 遵义县| 建昌| 石棉| 宜城| 德令哈| 绥化| 郁南| 改则| 金寨| 柳城| 凭祥| 清原| 石泉| 清原| 郫县| 勉县| 梁子湖| 若尔盖| 乌马河| 叶城| 山阴| 乐陵| 甘谷| 薛城| 南岳| 丹凤| 如东| 丰宁| 韶关| 得荣| 通化市| 瑞丽| 岱岳| 聊城| 涠洲岛| 惠安| 南郑| 渭源| 榆中| 沧源| 广南| 克山| 临江| 柳城| 磐石| 清河门| 旺苍| 琼中| 苗栗| 建始| 东沙岛| 灌云| 北票| 太原| 嘉义县| 洪雅| 襄汾| 雷州| 额济纳旗| 阿图什| 新和| 固镇| 上杭| 白城| 莱西| 土默特右旗| 宁阳| 芜湖县| 桂东| 柯坪| 玛纳斯| 桦南| 鸡泽| 九江县| 习水| 夏河| 遂川| 石首| 聂荣| 麻江| 清河| 临泉| 黄山区| 惠阳| 张掖| 曲阳| 鹤庆| 兴业| 克山| 沅陵| 林芝镇| 洪江| 天门| 德清| 萍乡| 白碱滩| 磐石| 禹州| 独山子| 许昌| 沧州| 丰南| 荔波| 洛隆| 南郑| 饶河| 疏附| 商河| 屏边| 宁津| 利川| 吉水| 阜新蒙古族自治县| 昔阳| 曲阳| 马鞍山| 天镇| 科尔沁左翼中旗| 邵武| 贵定| 五莲| 湖南| 巫溪| 哈尔滨| 赤峰| 陕西| 昌宁| 康平| 石首| 永平| 东宁| 黄陂| 皮山| 万年| 宜宾市| 城步| 富裕| 东至| 常州| 布尔津| 大兴| 宜黄| 台安| 乳山| 江阴| 方城| 保康| 天柱| 灵川| 安远| 疏附| 广丰| 邢台| 揭东| 五台| 黄平| 石狮| 成安| 来安| 同仁| 镇坪| 江油| 宁陵| 随州| 霞浦| 英德| 梓潼| 衡南| 和静| 霍山| 广灵| 黄山市| 化州| 苍梧| 雄县| 汝南| 靖宇| 保康| 天水| 林周| 博湖| 桑植| 古田| 无极| 衡东| 郯城| 长丰| 临高| 乌尔禾| 杭锦旗| 桃园| 博湖| 连云区| 图木舒克| 东山| 额尔古纳| 清徐| 杞县| 龙南|

2019-09-22 22:04 来源:深圳热线

  

  不过他表示,部分区域存在投资过热现象,但整体还是投资不足。携程相关负责人表示,2018年美食林将继续扩张版图,打通上下游,增加用户数量和使用场景。

  4.服务修订经济网保留随时修改或中断服务而不需知照用户的权利。当前我国环境空气质量总体向好,重点区域明显好转,大气污染防治取得了阶段性明显进展,但与人民群众日益增长的优美生态环境需要相比仍有较大差距,在27日环保部例行新闻发布会上,环保部大气环境管理司司长刘炳江表示,环保部将按照党的十九大部署和中央经济工作会议要求,制定打赢蓝天保卫战三年作战计划,明确具体战役及其时间表和路线图,以京津冀及周边、长三角等重点区域为主战场,强化区域联防联控,一个战役接着一个战役打,确保3年取得更大成效。

  随着对文娱产业的重视,相应的政策措施近年来也陆续落地。自2006年东芝开利空调销售(上海)有限公司成立以来的短短十年间,东芝空调中国销售团队在他的带领下已取得全国高端楼盘使用多联机空调品牌占有率第一,整体多联机空调市场外资品牌占有率第二的佳绩,更是连续两年荣获东芝社区解决方案公司颁发的集团内最高荣誉。

  目前,在线旅游网站仍有不少涉及舌尖之旅的线路,比如云南旅游的云南昆明+腾冲+瑞丽+芒市6日游线路中,便专门安排游客一品当地美食。“我的一些学生也在看《武媚娘传奇》,大家会讨论演绎的历史和真实的历史有多大差距。

支持空气质量改善的45项重点工作任务全部按期完成,解决了多项大气污染防治难题。

  他还建议,公立博物馆、美术馆应加强固定陈列,减少临时展览。

  科学家最不惧的就是挑战。该装置可将人体呼出的二氧化碳转变为可供呼吸的氧气,应对火灾等特殊状况。

  那天离开的时候,彭伯伯又亲自出来送我们,还邀我们经常去他那里做客。

  从数学大国到数学强国,需要哪些努力?田刚解释,目前我国数学研究领域大体分为两部分,一部分是解决问题、填补空白,处理前人留下的重大问题和猜想;另一部分,则是去开发、创立一个新学派,引进一个新概念,开辟一个新研究方向。习近平总书记在纪念周恩来诞辰120周年座谈会上指出,周恩来同志半个多世纪奋斗的人生历程是中国共产党不忘初心、牢记使命历史的一个生动缩影。

  此外,在BHI各分指数当中,就业率指数仍延续2017年同比上涨的趋势,本月同比上涨为点,说明全行业对市场未来转好充满希望。

  我在该报告中,用数据从世界船舶制造重心的转移、中国的比较优势和差距、国际市场需求、对相关产业的拉动等多方面进行了分析,认为中国完全有可能建设成为世界第一造船大国。

  凡本网注明“来源:XXX(非中国经济周刊或经济网)”的文/图等稿件,均转载自其它媒体,转载目的在于传递更多信息,并不代表本网赞同其观点和对其真实性负责。当时我从推进国产化的角度考虑,要求留下了一艘给国内的船厂制造。

  

  

 
责编:
french.xinhuanet.com
 

(VOIX DE XINHUA) Guerres et réfugiés : l'aide humanitaire orpheline d'une réforme (PAPIER D'ANGLE)

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2019-09-22 à 16:51
“我的一些学生也在看《武媚娘传奇》,大家会讨论演绎的历史和真实的历史有多大差距。

Syrie : Ramadan dans un camp de réfugiés de Damas
Une famille syrienne prépare à manger dans le camp de réfugiés de Harjelah, près de Damas, en Syrie, lors du premier jour du Ramadan, mois du je?ne pour les musulmans, le 6 juin 2016. (Xinhua/Yang Zhen)

Par Gong Manti

BEIJING, 12 ao?t (Xinhua) -- La hausse des guerres civiles dans le monde, avec son corollaire de réfugiés et de déplacés, a créé des besoins humanitaires d'une ampleur sans précédent, alors que le système d'aide ne semble plus satisfaire ces besoins urgents. Tandis que l'ONU se lamente régulièrement sur le manque de fonds, l'impérieuse nécessité d'une réforme profonde de ce système revient sur le devant de la scène. Sans trouver de réponse pour l'heure.

Dans le dernier appel en date, le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, a appelé mercredi à ce qu'on évite une aggravation de la tragédie humanitaire au Soudan du Sud, qu'il venait de visiter, en précisant avoir constaté une nette détérioration de la situation humanitaire par rapport à sa première visite il y a un an.

Parallèlement, quelque 1,5 million d'habitants d'Alep en Syrie sont eux aussi confrontés à une situation humanitaire catastrophique à cause la récente intensification des combats. Les coupures d'eau et d'électricité ainsi que le manque de nourriture menacent des populations déjà affectées par les violences et les bombardements.

Chaque jour dans le monde, près de 34.000 personnes touchées par les conflits sont contraintes de fuir leur foyer. Selon l'ONU, il existe aujourd'hui un écart de 14,7 milliards de dollars entre les fonds humanitaires disponibles et le budget prévu. A tel point qu'il a fallu -une fois de plus- lancer de nouveaux appels à la solidarité et réclamer une réforme profonde du système humanitaire.

UN MANQUE DE FONDS

Différent du budget régulier de l'ONU provenant des quotes-parts versées par les Etats Membres, les fonds et programmes de l'ONU, tel que le Haut-commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR), disposent de leur propre budget qui dépend majoritairement des contributions volontaires des pays membres.

Or, les fonds collectés dans le cadre de ce système basé sur le volontariat ne satisfont plus aux besoins.

Avant le Soudan du Sud, M. O'Brien avait réclamé fin juillet davantage de soutien financier pour aider les populations des pays du bassin du lac Tchad, en soulignant que le plan humanitaire 2016 pour le Nigeria n'était financé qu'à hauteur de 28% sur un total de 279,3 millions de dollars.

En Irak, à la fin juin, moins du quart des 584 millions de dollars réclamés pour répondre aux besoins des déplacés pour cette année a été versé, selon le représentant local du HCR. En effet, en date de juillet 2016, les appels de fonds de l'ONU ont atteint 21,9 milliards, pour seulement 7,2 milliards re?us.

Ce manque d'argent est une question récurrente. En 2015, les fonds internationaux collectés ne représentaient que la moitié de ce qui avait été demandé, ce qui a entra?né la cessation des aides dans certaines régions. Le 28 juillet 2015, l'ONU a ainsi d? suspendre 184 services de santé de première nécessité et plusieurs autres services d'aide humanitaire en Irak en raison du manque d'argent.

MONTEE DES CRISES ET PERFORMANCES INSATISFAISANTES

Des méthodes efficaces pour prévenir et réduire les crises de ses racines ne sont toujours pas trouvées. Les crises initialement causées ou attisées par les interventions militaires imprudentes de puissances occidentales ou des rivalités entre nations persistent, tandis que de nouveau conflits sont apparus, entra?nant davantage de pays dévastés et de populations en souffrance.

En Syrie, le conflit déclenché en 2011 a fait plus de 290.000 morts, poussant la moitié des habitants à fuir leur foyer. Au Soudan du Sud, de récents affrontements ont poussé 60.000 personnes à prendre la route de l'exode.

Par ailleurs, des attaques ont visé des travailleurs et des chargements humanitaires, ce qui a alourdi la charge financière pesant sur l'action humanitaire de l'ONU.

Lors d'un pillage de masse survenu en juillet dernier à Juba, la capitale sud-soudanaise, 4.500 tonnes de nourriture destinée à nourrir plus de 220.000 Sud-soudanais pour un mois a été volée en une semaine. Dans le nord-est du Nigeria, un convoi humanitaire de l'ONU a été attaqué le 28 juillet, poussant l'ONU à suspendre temporairement son aide humanitaire dans la région.

NECESSITE D'UN PARTAGE PLUS EQUITABLE DES RESPONSABILITES

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exprimé à plusieurs reprises son ambition de rendre cette aide plus efficace et coordonnée, appelant la communauté internationale à la solidarité. "Ni les frontières ni les murs ne seront capables de nous dispenser de régler ces problèmes", a-t-il souligné.

Cette réforme a été le sujet principal du premier Sommet humanitaire mondial en mai dernier à Istanbul, en Turquie. Certains pays ayant accueilli un nombre considérable des réfugiés, tels que la Turquie, où 2,5 millions de déplacés sont installés, réclament un système au sein duquel chacun assume ses responsabilités.

Angela Merkel, la chancelière de l'Allemagne, le troisième donateur des activités du HCR, a souligné qu'il fallait un système plus fiable pour mettre fin aux promesses de dons non tenues et garantir le financement des projets humanitaires.

L'Union africaine a appelé lors du sommet d'Istanbul au renforcement des pouvoirs des communautés locales, afin que davantage de ressources et soutiens financiers soient attribués aux acteurs locaux.

La Chine a réitéré son idée de "s'opposer à la politisation des questions humanitaires et à la militarisation de l'aide humanitaire", mettant l'accent sur le respect de la souveraineté des pays bénéficiaires afin que de nouveaux conflits ne se produisent plus.

Autant dire que les opinions les plus variées ont été exprimées sur cette question, qui n'a toujours pas trouvé de réponse globale.

Peut-être faudra-t-il attendre la mi-septembre, date à laquelle l'Assemblée générale des Nations Unies, qui ambitionne d'adopter une résolution consacrée au règlement de cette crise, a programmé une série de réunions de haut niveau, vient d'annoncer son président, le Danois Mogens Lykketoft.

 
分享
Découvrez en images les tatouages des sportifs des JO de Rio
Découvrez en images les tatouages des sportifs des JO de Rio
A la découverte du charme de la ville de Luoyang en Chine
A la découverte du charme de la ville de Luoyang en Chine
EN IMAGES: La beauté de la nature
EN IMAGES: La beauté de la nature
Le nouveau shooting de l'actrice chinoise Lin Yun
Le nouveau shooting de l'actrice chinoise Lin Yun
Insolite : des photos que les athlètes préféreraient voir disparaître
Insolite : des photos que les athlètes préféreraient voir dispara?tre
Photos d'un Grand-duc ascalaphe adorable en Arabie saoudite
Photos d'un Grand-duc ascalaphe adorable en Arabie saoudite
Galerie : les animaux en ballons de l'artiste Masayoshi Matsumoto
Galerie : les animaux en ballons de l'artiste Masayoshi Matsumoto
Liu Shishi pose pour un magazine
Liu Shishi pose pour un magazine
Retour en haut de la page

(VOIX DE XINHUA) Guerres et réfugiés : l'aide humanitaire orpheline d'une réforme (PAPIER D'ANGLE)

French.xinhuanet.com | Publié le 2019-09-22 à 16:51

Syrie : Ramadan dans un camp de réfugiés de Damas
Une famille syrienne prépare à manger dans le camp de réfugiés de Harjelah, près de Damas, en Syrie, lors du premier jour du Ramadan, mois du je?ne pour les musulmans, le 6 juin 2016. (Xinhua/Yang Zhen)

Par Gong Manti

BEIJING, 12 ao?t (Xinhua) -- La hausse des guerres civiles dans le monde, avec son corollaire de réfugiés et de déplacés, a créé des besoins humanitaires d'une ampleur sans précédent, alors que le système d'aide ne semble plus satisfaire ces besoins urgents. Tandis que l'ONU se lamente régulièrement sur le manque de fonds, l'impérieuse nécessité d'une réforme profonde de ce système revient sur le devant de la scène. Sans trouver de réponse pour l'heure.

Dans le dernier appel en date, le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, a appelé mercredi à ce qu'on évite une aggravation de la tragédie humanitaire au Soudan du Sud, qu'il venait de visiter, en précisant avoir constaté une nette détérioration de la situation humanitaire par rapport à sa première visite il y a un an.

Parallèlement, quelque 1,5 million d'habitants d'Alep en Syrie sont eux aussi confrontés à une situation humanitaire catastrophique à cause la récente intensification des combats. Les coupures d'eau et d'électricité ainsi que le manque de nourriture menacent des populations déjà affectées par les violences et les bombardements.

Chaque jour dans le monde, près de 34.000 personnes touchées par les conflits sont contraintes de fuir leur foyer. Selon l'ONU, il existe aujourd'hui un écart de 14,7 milliards de dollars entre les fonds humanitaires disponibles et le budget prévu. A tel point qu'il a fallu -une fois de plus- lancer de nouveaux appels à la solidarité et réclamer une réforme profonde du système humanitaire.

UN MANQUE DE FONDS

Différent du budget régulier de l'ONU provenant des quotes-parts versées par les Etats Membres, les fonds et programmes de l'ONU, tel que le Haut-commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR), disposent de leur propre budget qui dépend majoritairement des contributions volontaires des pays membres.

Or, les fonds collectés dans le cadre de ce système basé sur le volontariat ne satisfont plus aux besoins.

Avant le Soudan du Sud, M. O'Brien avait réclamé fin juillet davantage de soutien financier pour aider les populations des pays du bassin du lac Tchad, en soulignant que le plan humanitaire 2016 pour le Nigeria n'était financé qu'à hauteur de 28% sur un total de 279,3 millions de dollars.

En Irak, à la fin juin, moins du quart des 584 millions de dollars réclamés pour répondre aux besoins des déplacés pour cette année a été versé, selon le représentant local du HCR. En effet, en date de juillet 2016, les appels de fonds de l'ONU ont atteint 21,9 milliards, pour seulement 7,2 milliards re?us.

Ce manque d'argent est une question récurrente. En 2015, les fonds internationaux collectés ne représentaient que la moitié de ce qui avait été demandé, ce qui a entra?né la cessation des aides dans certaines régions. Le 28 juillet 2015, l'ONU a ainsi d? suspendre 184 services de santé de première nécessité et plusieurs autres services d'aide humanitaire en Irak en raison du manque d'argent.

MONTEE DES CRISES ET PERFORMANCES INSATISFAISANTES

Des méthodes efficaces pour prévenir et réduire les crises de ses racines ne sont toujours pas trouvées. Les crises initialement causées ou attisées par les interventions militaires imprudentes de puissances occidentales ou des rivalités entre nations persistent, tandis que de nouveau conflits sont apparus, entra?nant davantage de pays dévastés et de populations en souffrance.

En Syrie, le conflit déclenché en 2011 a fait plus de 290.000 morts, poussant la moitié des habitants à fuir leur foyer. Au Soudan du Sud, de récents affrontements ont poussé 60.000 personnes à prendre la route de l'exode.

Par ailleurs, des attaques ont visé des travailleurs et des chargements humanitaires, ce qui a alourdi la charge financière pesant sur l'action humanitaire de l'ONU.

Lors d'un pillage de masse survenu en juillet dernier à Juba, la capitale sud-soudanaise, 4.500 tonnes de nourriture destinée à nourrir plus de 220.000 Sud-soudanais pour un mois a été volée en une semaine. Dans le nord-est du Nigeria, un convoi humanitaire de l'ONU a été attaqué le 28 juillet, poussant l'ONU à suspendre temporairement son aide humanitaire dans la région.

NECESSITE D'UN PARTAGE PLUS EQUITABLE DES RESPONSABILITES

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exprimé à plusieurs reprises son ambition de rendre cette aide plus efficace et coordonnée, appelant la communauté internationale à la solidarité. "Ni les frontières ni les murs ne seront capables de nous dispenser de régler ces problèmes", a-t-il souligné.

Cette réforme a été le sujet principal du premier Sommet humanitaire mondial en mai dernier à Istanbul, en Turquie. Certains pays ayant accueilli un nombre considérable des réfugiés, tels que la Turquie, où 2,5 millions de déplacés sont installés, réclament un système au sein duquel chacun assume ses responsabilités.

Angela Merkel, la chancelière de l'Allemagne, le troisième donateur des activités du HCR, a souligné qu'il fallait un système plus fiable pour mettre fin aux promesses de dons non tenues et garantir le financement des projets humanitaires.

L'Union africaine a appelé lors du sommet d'Istanbul au renforcement des pouvoirs des communautés locales, afin que davantage de ressources et soutiens financiers soient attribués aux acteurs locaux.

La Chine a réitéré son idée de "s'opposer à la politisation des questions humanitaires et à la militarisation de l'aide humanitaire", mettant l'accent sur le respect de la souveraineté des pays bénéficiaires afin que de nouveaux conflits ne se produisent plus.

Autant dire que les opinions les plus variées ont été exprimées sur cette question, qui n'a toujours pas trouvé de réponse globale.

Peut-être faudra-t-il attendre la mi-septembre, date à laquelle l'Assemblée générale des Nations Unies, qui ambitionne d'adopter une résolution consacrée au règlement de cette crise, a programmé une série de réunions de haut niveau, vient d'annoncer son président, le Danois Mogens Lykketoft.

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011101841355907981
团河行宫 东三条街 克依玛依路 上马墩 薛圐圙乡
苍术会村 河北乡 绿杨桥 孙祠堂村 油园